EXPOSITION, LIFESTYLE

LES YEUX D’EVA BESNYÖ

05/09/2012

| L’image sensible au Jeu de Paume |

La hollandaise d’origine hongroise est actuellement au Jeu de Paume pour une rétrospective qui lui est consacrée jusqu’au 23 septembre.

Cette artiste avant-garde a d’abord fui la Hongrie pour Berlin. Les yeux d’Eva cadrent au plus près des détails, captent des scènes de rue. Elle y découvre une ferveur, un dynamisme autour de ses compatriotes comme Laszlo Moholy Nagy… Cadrage déconstruit, angle oblique, cliché géométrique. Puis, fuit de nouveau le national socialisme, et rejoint son compagnon réalisateur en Hollande. Elle travaille avec un groupe d’artistes internationaux. Elle est attirée par la nouvelle construction néerlandaise, elle devient photographe d’architecture. Plus tard, elle abandonne la photographie de rue pour des commandes. Eva Besnyö, à la fin de sa carrière, renforce son activisme politique en photographiant le mouvement féministe des Dolle Mina.

A travers toutes ses étapes de sa vie, les clichés évoquent l’abstraction, la figuration et le paysage social.

L’exposition est l’occasion pour moi de découvrir cette photographe qui a pu travailler sur différentes facettes, autant sur le pur esthétisme que sur la pure documentation. La rétrospective regroupe énormément de clichés. (Peut être trop dense d’ailleurs.)

Une exposition à voir tout de même bien sur !

Eva Besnyö, L’image sensible,( 1910-2003)
Jeu de Paume, 1 place de la Concorde, 75008 Paris
tous les jours sauf le lundi, 11h-19h, nocturne le mardi jusqu’à 21h
tarifs: 8,50 € / 5,50 €
jusqu’au 23 septembre 2012
Information ici

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply