LIFESTYLE, RENCONTRES

RENCONTRES #05, KAORI CÉRAMISTE ET BIJOUTIÈRE

03/09/2015

rencontres-Kaori- Kurihara-ceramiste-lauréat-prix-jeune-création-ateliers-art-de-france-by-le-polyedre -visuel

La rencontre avec Kaori s’est déroulée dans l’atelier qu’elle occupe à Versailles. C’est ici qu’elle crée ses fruits imaginaires après ses cours aux Beaux-Arts de Versailles. Kaori est céramiste et créatrice de bijou. ‘est un des six lauréats 2015 du Prix de la Jeune Création Métiers d’Art, organisé par Ateliers d’Art de France. Kaori, originaire d’Osaka,  crée des formes répétées qu’elle imagine vivant dans une nature idyllique. Elle a pu me montrer quelques étapes de son métier de céramiste, le choix du grès, la manipulation, le modelage…

Son travail est rempli de poésie, de sensibilité et de culture japonaise

Pour comprendre un peu plus son travail, je lui ai posé quelques questions.

rencontres-Kaori- Kurihara-ceramiste-lauréat-prix-jeune-création-ateliers-art-de-france-by-le-polyedre (5)rencontres-Kaori- Kurihara-ceramiste-lauréat-prix-jeune-création-ateliers-art-de-france-by-le-polyedre (4)

01/Pour commencer, quelle est ta formation professionnelle ?

J’ai étudié la céramique pendant quatre ans à l’université Seika, à Kyoto, au Japon. J’ai ensuite complété mon apprentissage par une formation de deux ans en bijou contemporain, à l’Afedap, à Paris.

02/Comment le métier de céramiste t’es venu ?

J’ai touché la céramique quand j’étais lycéenne. A ce moment-là, je voulais devenir designer produit, mais j’ai commencé la céramique pour éviter de ne faire que le design du produit. Mais finalement, c’est la céramique qui m’a touchée le plus. C’est comme ça que j’ai choisi cette spécialité dans mon université. J’ai continué ce domaine jusqu’à en arriver là !

03/Pourquoi tu as décider d’aller en France alors que la céramique au Japon est très important ?

Tout d’abord, j’adore la France. Au départ, je voulais découvrir la céramique française et même européenne. Mais maintenant, comme j’aime de plus en plus la France, je voudrais essayer de continuer ma création dans ce pays.

 –

04/Tu crées des fruits imaginaires au rythme géométrique. Comment procèdes tu dans cette recherche ?

La première rencontre avec mon travail s’est orientée avec le durian, un fruit exotique. Avec ce fruit particulier, je me suis déjà intéressée à la répétition dans la nature. La nature m’a toujours inspirée et je ne savais pas moi-même pourquoi je me sentais bien quand je regardais la nature.

Après avoir découvert le fruit durian, je me suis rendue compte que c’est cela qui me touchait… C’est-à-dire que la forme géométrique organique dans la nature me plait et m’apaise. C’est comme cela que j’ai commencé.

rencontres-Kaori- Kurihara-ceramiste-lauréat-prix-jeune-création-ateliers-art-de-france-by-le-polyedre (14)rencontres-Kaori- Kurihara-ceramiste-lauréat-prix-jeune-création-ateliers-art-de-france-by-le-polyedre (15)rencontres-Kaori- Kurihara-ceramiste-lauréat-prix-jeune-création-ateliers-art-de-france-by-le-polyedre (9)rencontres-Kaori- Kurihara-ceramiste-lauréat-prix-jeune-création-ateliers-art-de-france-by-le-polyedre (10)rencontres-Kaori- Kurihara-ceramiste-lauréat-prix-jeune-création-ateliers-art-de-france-by-le-polyedre (11)rencontres-Kaori- Kurihara-ceramiste-lauréat-prix-jeune-création-ateliers-art-de-france-by-le-polyedre (16)rencontres-Kaori- Kurihara-ceramiste-lauréat-prix-jeune-création-ateliers-art-de-france-by-le-polyedre (12)rencontres-Kaori- Kurihara-ceramiste-lauréat-prix-jeune-création-ateliers-art-de-france-by-le-polyedre (17)rencontres-Kaori- Kurihara-ceramiste-lauréat-prix-jeune-création-ateliers-art-de-france-by-le-polyedre (18)rencontres-Kaori- Kurihara-ceramiste-lauréat-prix-jeune-création-ateliers-art-de-france-by-le-polyedre (19)rencontres-Kaori- Kurihara-ceramiste-lauréat-prix-jeune-création-ateliers-art-de-france-by-le-polyedre (20)rencontres-Kaori- Kurihara-ceramiste-lauréat-prix-jeune-création-ateliers-art-de-france-by-le-polyedre (21)

05/Le prix de la jeune création décerné au mois de juin te permet de mettre en avant ton savoir faire et te rendre d’avantage visible, quels sont tes futurs projets ?

Ce prix m’a encouragé à continuer à rester en France. Ça m’a donné l’envie d’avoir mon propre atelier! C’est important pour avancer et  agrandir mon travail. Actuellement, je partage un atelier avec quelqu’un à Versailles.

06/Quelles sont tes sources d’inspirations, des artistes que tu aimes dans des domaines différents ?

Mes sources d’inspirations existe toujours dans la nature et sont liées à la nature.. Je m’intéresse surtout à la forme ou la répétition géométrique organique dans la nature. Elles ne sont pas dessinées avec une règle ni un compas. Chaque petite partie n’est pas tout à fait régulière, mais dans l’ensemble, c’est parfaitement parfait. Cette magie de nature me touche et me donne l’énergie et la patience pour ma création.

J’ai beaucoup d’admiration pour le travail de Cathy Chotard, bijoutière orfèvre. De mon point de vue, elle observe la structure dans la nature, et elle adopte le système de la nature dans sa création pour que sa pièce se forme naturellement. Son travail sur la répétition me touche aussi.

Je m’intéresse aussi au travail photographique de Karl Blossfeldt, botaniste et photographe. Ses photos des végétaux, c’est exactement ce que je veux voir, totalement adéquat pour mes yeux.

rencontres-Kaori- Kurihara-ceramiste-lauréat-prix-jeune-création-ateliers-art-de-france-by-le-polyedre (22)rencontres-Kaori- Kurihara-ceramiste-lauréat-prix-jeune-création-ateliers-art-de-france-by-le-polyedre (23)

07/As tu des points de ventes de tes créations ?

Je fabrique aussi de bijoux en céramique. Certains de mes bijoux se trouvent dans deux points de vente : Galerie Iki. Il s’agit d’une galerie de bijou contemporain dans 4ème arrondissement de Paris et Aux Bains d’Oriane, un magasin à Versailles. Pour la partie sculpture de mon travail, je ne suis pas installée dans des galeries.

rencontres-Kaori- Kurihara-ceramiste-lauréat-prix-jeune-création-ateliers-art-de-france-by-le-polyedre (24)rencontres-Kaori- Kurihara-ceramiste-lauréat-prix-jeune-création-ateliers-art-de-france-by-le-polyedre (25)rencontres-Kaori- Kurihara-ceramiste-lauréat-prix-jeune-création-ateliers-art-de-france-by-le-polyedre (26)rencontres-Kaori- Kurihara-ceramiste-lauréat-prix-jeune-création-ateliers-art-de-france-by-le-polyedre (28)

08/Quels sont tes derniers voyages ?

Mon dernier voyage s’est orienté sur la visite du Salon“schmuck”, spécialisé dans le bijou contemporain à Munich. J’y suis restée pendant 4 jours en mars. Ça m’a donné envie de toucher plusieurs  matières différentes, car dans ce domaine, il n’y a vraiment pas de limite d’utilisation de matière. C’est un salon très inspirant qui m’a permis de voir les multiples façons de travailler les matières. Cela m’a donné envie d’aller à mon atelier pour travailler et créer.

09/Tes coups de cœur expo ?

“Le fil rouge” à l’Espace Louis Vuitton m’a beaucoup touchée. Plus spécifiquement émue par pour une vidéo d’ Op de Beeck, “The red thread”. Tout était totalement magnifique : la musique, la composition, l’univers, même s’il était triste. J’ai tellement aimé cette vidéo, que je suis allée à cette exposition 2 fois à Paris et 1fois à Munich.

10/Des bonnes adresses à paris ou ailleurs à nous révéler ?

À paris : Jardin des Serres d’Auteuil. Je peux sentir la vitalité du plante. Je trouve qu’il est inévitable!!!!!!

Article en collaboration avec Ateliers d’Art de France

Kaori Kurihara

Céramiste / Créatrice de bijoux

http://www.kaorikurihara.com/

Vous pouvez découvrir les créations de Kaori au Salon Révélations au Grand Palais / du 10 au 13 septembre 2015

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Atelier de Curiosité 04/09/2015 at 08:27

    Merci pour cette belle découverte, je suis tombée amoureuse du travail de Kaori et de ses fruits imaginaires. Les textures ! Elles sont incroyables.
    Belle journée

    • Le Polyèdre
      Reply Le Polyèdre 04/09/2015 at 19:06

      C’est si poétique son travail, on ne peut qu’aimer !!

    Leave a Reply