EXPOSITION, LIFESTYLE

La dernière # bis

01/02/2012

| BASELITZ, SCULPTEUR |

 

 

Je suis désormais abonnée aux dernières ces derniers temps… Cette fois ci, ce n’est plus au musée d’Orsay mais au musée d’art moderne de  la ville de Paris pour l’exposition « BASELITZ, SCULPTEUR » qui s’est déroulée du 30 septembre 2011 au 29 janvier 2012.

Cet artiste allemand, né en 1938, d’abord peintre, s’est essayé à la sculpture simultanément.

Près de quarante sculptures monumentales en bois et parfois peintes en bleu, rouge ou jaune occupent l’espace du musée et montrent le parcours de l’artiste de 1978 à 2010.

Toutes ces œuvres hors échelles sont façonnées à la hache et à la tronçonneuse, c’est radical et efficace. Le parcours de l’exposition commence par les années 80 où l’on découvre principalement des têtes posées sur des socles à hauteur d’homme. Le visiteur se retrouve directement confronté aux traits bruts des visages. Bluffant.

Puis une longue partie est consacrée aux inspirations de l’après guerre avec la série des Dresden Frauen qui regroupe plusieurs têtes peintes en jaune de femmes. Waaaa.

Un dernier tronçon représente des torses aux membres manquants ou recouverts de tissu, et des figurines entières encore hors échelles vêtus de casquettes, montres en bois…

Vous l’aurez compris, c’était plutôt envoutant comme exposition, la scénographie pure laissait la libre circulation des visiteurs autour des sculptures et les mettait en valeur.

S’ajoutant à cela, peu de monde pour ce dernier jour, c’était une belle sortie de dimanche.

Pour information, le livre de l’exposition est toujours en vente dans les librairies. C’est un beau livre, avec des belles reproductions de photos, belles couvertures.

Baselitz, sculpteur. Musée d’art Moderne de la Ville de Paris, Paris musées, 2011, 37€.
 
 

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply La Môme 13/06/2012 at 23:44

    Une exposition magnifique ! Je serais restée des heures devant chacune des oeuvres ! Vive Baselitz.

  • Leave a Reply