Voyage au Kenya : un safari dans le Masai Mara

12/01/2020

C’est parti pour un article complet sur mon séjour de deux jours dans la réserve nationale du Masai Mara.

Mon voyage au Kenya : les articles

Mon itinéraire des 15 jours, les premières images de toutes les étapes du voyage et mes conseils

Voyage au Kenya : Deux jours au bord du lac de Naivasha

Masai Mara, une réserve nationale mythique

On quitte Naivasha pour 5 heures de voiture dont 2 heures de piste. La route est longue, parfois chaotique mais j’adore prendre des photos quand je suis dans une voiture. On apprend déjà beaucoup sur la végétation, l’architecture, la façon d’habiter, de se déplacer…


Le Masai Mara : une faune et flore à couper le souffle

Cette réserve nationale est la plus connue et la plus fréquentée du pays. Etendu sur 1510 km², le Masai Mara est constitué de collines à perte de vue, recouvertes de savane verdoyante ou dorée selon les saisons, et d’acacias isolés. Des paysages à couper le souffle comme je les avais fantasmés. Et bien sur, une densité impressionnante d’animaux. C’est dans cette immense savane que l’on peut observer les Big Five : Le lion, l’éléphant, le buffle, le léopard et le rhino.

L’accès à la réserve est de 80$ par jour et par personne ( 45$ pour les 3-18 ans), 70$ si vous séjournez dans la réserve.


Au delà des ces animaux mythiques, vous pourrez voir des guépards, zèbres, gazelles, girafes et crocodiles…





Je ne pensais pas qu’on pouvait voir autant d’animaux de si près en si peu de temps pendant les safaris en 4×4. Je me souviendrai longtemps du premier lion, vieux de 10 ans.


Certes, il faut être patient pour voir des lions ou autres prédateurs mais le spectacle qui s’offre à nous pendant ces deux jours est incroyable. Les animaux n’apparaissent pas sur commande . Les meilleurs moments pour les observer sont au lever et au coucher du soleil. A perte de vue, on peut voir des gnous, zèbres, girafes avec des levers et couchers de soleils éblouissants, comme dans le Roi Lion !

Combien de temps rester dans le Masai Mara ?

Pour ma part, nous sommes restés deux nuits et je trouve cela suffisant pour observer les animaux et profiter de l’hébergement. Si vous restez deux nuits – à raison de deux safaris par jour et un safari dans l’après midi de votre arrivée et un autre dans la matinée de votre départ – vous aurez 6 safaris en 4×4, qui me semble suffisant. Cela peut paraître un peu redondant au fur et à mesure. La vie au lodge est assez flexible et vous n’êtes pas obligés de faire la totalité des safaris proposés.

Comment organiser sa venue dans le Masai Mara ?

Il y a deux possibilités :

Si vous arrivez dans le Masai Mara par vos propres moyens, alors, vous réserverez le lodge avec la formule « game drive » (safari en 4×4), plus les repas sur place. Cela a été notre cas, nous avons pris cette option car nous avions une voiture pour faire la route de Nairobi au Masai Mara. Le chauffeur, le guide et la voiture appartiennent à l’hébergement.

Si vous avez organisé votre voyage avec une agence de voyage, les agences ont pour l’habitude de proposer les safaris avec leur propre voiture et chauffeur depuis Nairobi.

Dans les deux cas, il faut s’assurer que le chauffeur et le guide qui l’accompagne connaissent le terrain et les endroits fréquentés par les animaux. Pendant les safaris, ils échangent par radio sur la piste avec les autres guides sur les endroits où ils ont repéré les animaux.

Demandez bien le type de voiture pour faire les safaris car j’ai vu des mini vans et c’est clairement pas le meilleur moyen pour observer les animaux. Les touristes sont nombreux dans ce type de voiture et ce n’est pas vraiment adapter pour profiter pleinement d’un safari.

Le lodge disposait de supers 4×4 adaptées avec des sièges confortables, aucun vitrage sur les cotés ni sur le toit. La formule est bien évidemment plus chère mais la qualité et l’expérience du safari en dépend.

Vous pourrez opter pour un safari en groupe, où vous partagerez le véhicule avec quelques personnes (7 personnes max) ou choisir d’être en safari privé, tout dépend du budget que vous voulez mettre.

Où dormir dans le Masai Mara ?

Coté lodge, c’est Comptoir des Voyages qui s’est occupé de nous réserver une adresse de leur répertoire. Une pépite : Basecamp Explorer. Un magnifique lodge, un type d’hébergement propre aux parcs animaliers. On y trouve le confort d’un hôtel adapté aux contraintes locales. Nous voulions un petit campement, ici seulement dix-sept tentes doubles sont nichées au bord de la rivière, toutes construites le long des rives de la rivière Talek, la frontière naturelle de la réserve nationale de Masai Mara. Les tentes bien espacées les unes des autres comprennent des campements très améliorées abritées sous un toit de makuti (chaume) avec un lit et du mobilier élégant s’ouvrant généralement sur une terrasse en bois à l’avant de la chambre. Le restaurant du lodge offre une vue magnifique sur la réserve du Masai Mara et un joli pont en bois qui traverse la Talek River permet de se rendre directement dans la réserve et commencer les game drive en 4×4 sans passer par une porte d’entrée de la réserve. L’endroit est paisible.




Le déroulement d’une journée dans le Masai Mara

Qu’est ce qu’un game drive ?

Les game drives sont les sorties en voiture organisées pour l’observation de la faune. Le mot Game est utilisé pour designer la faune sauvage dans le vocabulaire anglais. La journée commence tôt. Les départs se font généralement vers 6-7 heures car c’est la meilleure heure pour avoir la chance d’observer les animaux. Les réveils face à la savane sont époustouflants. Après 2-3 heures de safari (tout dépend de la flexibilité du chauffeur), le petit déjeuner est servi au lodge. Les temps de pauses sont assez apaisants entre deux game drive, on peut profiter du lodge et de sa nature, de la terrasse de la chambre. Après le déjeuner, le deuxième game drive commence vers 16 heures jusqu’au coucher du soleil, parfois un peu plus tard.


Pendant ces safaris, on profite de la belle lumière du lever et du coucher du soleil, ce qui est parfait pour capturer les animaux avec votre appareil photo.



Aucun safari n’est organisé en pleine journée car la chaleur est trop présente et les animaux dorment et ne sont pas actifs.

La journée suivante, le lodge nous a proposé de prendre le petit déjeuner dans la réserve ( appelé bush breakfast). Il est interdit de descendre de voiture pendant les safari mais il y a quelques endroits autorisés dans la réserve nationale. C’était incroyable de pouvoir profiter autrement du petit déjeuner et de la réserve nationale.


Comment s’équiper pour les safaris ?

Pas d’équipements particulier mis à part un pull, écharpe pour les sorties matinales. Il y a beaucoup de poussières aussi, ne pas prendre de vêtements qui craignent trop. Pensez également aux lunettes de soleil, crème solaire et un répulsif contre les moustiques.

Quel équipement photographique prendre pour observer les animaux ?

Partir avec deux boitiers

C’est pas forcément possible pour tout le monde mais c’est la meilleure solution. Avec deux boitiers, cela vous évitera de changer d’objectif sans cesse au risque d’abimer votre boitier avec la poussière ambiante dans les parcs.

En plus, les animaux à prendre en photo vont généralement vite, vous n’aurez pas le temps de capturer LE moment.

La meilleure combinaison est d’avoir donc deux boitiers, un avec l’objectif zoom, l’autre pour capturer les paysages en grand angle. Si cela n’est pas possible, prenez tout de même votre temps pour changer l’objectif pour ne pas exposer votre boitier/objectifs à la poussière.

Prendre un téléobjectif

Sans zoom, les photos de safari n’auront pas le même résultat. Nous avions pris un zoom 55-200mm f2.8 en plus de l’objectif 28-75mm f2.8.

Le zoom permet de capturer de gros plans sur les animaux. A vous de voir quel zoom prendre mais sachez aussi qu’il est possible une fois rentré de rogner vos photos pour obtenir des jolis gros plans sur les animaux. Les appareils photos sont d’assez bonne qualité pour pouvoir le faire.

Avec le zoom, il faut bien penser à être stable surtout quand la luminosité commence à être basse. Pensez à prendre appui sur le rebord de la fenêtre ou sur le rebord du toit.

Encore un fois, c’est un budget, pensez à louer votre objectif zoom si cela est occasionnel.

Concernant mon matériel, j’avais un boitier Sony Alpha 7III avec un objectif 28-75mm F2.8 et un boitier Fuji XPro 2 avec un objectif 55-200mm f2.8.


Penser à prendre des jumelles

Veillez à la qualité. C’est génial pour chercher les animaux pendant les safaris. Sans jumelles, on peut passer à coté d’animaux cachés sous des arbustes… Nous avions des 10x50mm comme celles ci.

Les jumelles sont souvent des équipements chers mais essayez d’en louer.  

VOIR & AJOUTER COMMENTAIRES

tes photos me scotchent ! on a envie de faire sa valise et d’aller au Kenya illico ! bravo 🙂

Merci beaucoup !

Vraiment magique ! C’est un de mes rêves de pouvoir voir ces animaux magistraux dans leur milieu naturel !

C’est le mot : magique. je te souhaite de faire un safari un jour !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.